Mixité

Le projet et les statuts de Léo Lagrange Nantes aviron affirment la volonté du club de s’ouvrir à tous les publics. Ce qui a pour corollaire le respect dû à chacun.

Conformément à la charte éthique et déontologique du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), les entraîneurs, encadrants, dirigeants veilleront notamment à ce qu’aucun adhérent de Léo ne puisse être confronté à des attitudes ou paroles de caractère sexiste ou raciste.

Des principes qui se traduisent dans les faits avec une pratique très ouverte à la mixité, ce qui a intéressé Corinne Provost auteur d’un reportage sur la rame mixte à Léo pour l’association «Emulsion».

Ramer mixte 

« Plus jeunes les garçons sont habitués à se sociabiliser avec des filles et à les respecter comme ils se respectent entre garçons, moins il y aura de problèmes de violences plus tard », affirme Cyril, moniteur d’aviron. Voilà pourquoi le club où il exerce a créé une équipe mixte.

Au Club Léo Lagrange Nantes Aviron, sur les bords de l’Erdre, des jeunes de 12 à 14 ans, garçons et filles, ont ramé ensemble au sein d’une même équipe, durant toute la saison 2016-2017. Certain.es s’étaient entrevu.es dans le même collège; la plupart ne se connaissaient pas. Elles/ils ignoraient qu’elles/ils allaient faire partie d’un équipe mixte, la première du Club. La création de cette équipe venait du souhait de donner leur chance aux filles, plus rares dans l’aviron, souvent trop rares pour que des équipes féminines soient constituées durablement et « s’accrochent » jusqu’au championnat de France. Les filles se sentaient « mises à l’écart », la mixité a résolu le problème. L’équipe a fini troisième en finale de sa catégorie, « ce qui est bien pour des jeunes qui ont huit, neuf mois d’aviron ».

 

 

L’article et les photos de Corinne Provostt : https://www.emulsion-photos.com/accueil/elles-sportent-bien/ramer-mixte